Paris 2024 : une aubaine nationale pour le secteur de l’immobilier

Les directeurs immobiliers présents à la soirée de Gala de l’immobilier, ce 31 janvier, ont suivi les débats portant sur l’impact des JO Paris 2024 sur leur profession. Un véritable moteur économique pour la France, en général, et le secteur de l’immobilier, en particulier.

 

 

Cette année la question des Jeux Olympiques Paris 2024 a retenu l’attention  de l’assemblée. Pour aborder la question, Martial You a animé le débat entre Jérôme Chartier, 1er Vice-président de la Région Île-de-France, Jacques Chanut, Président de la Fédération Française du Bâtiment, et Jean-Claude Puerto-Salavert, P-DG fondateur d’UCAR. Les intervenants de la table ronde « En course pour les JO Paris 2024 » ont croisé leurs points de vue.

Jacques Chanut, Jérôme Chartier et Jean-Claude Puerto-Salavert débattent sur l'impact des JO

Pérennité : maitre mot du débat sur les JO Paris 2024

 

Les enjeux des JO Paris 2024 sont majeurs pour notre nation ! Un pays comme la France doit être au rendez-vous. Le secteur de l’immobilier est en première ligne sur ce sujet. Dans un premier temps, il doit apporter les réponses en infrastructures pour accueillir délégations et visiteurs le temps de l’évènement. Il doit également satisfaire les attentes de la population locale qui bénéficiera, dans un second temps, de ces investissements. Une seule ligne de conduite est alors possible : imaginer le futur et construire de manière pérenne pour les JO Paris 2024.

 

Et Jaques Chanut de préciser « les JO Paris 2024 sont un aspirateur de projets pour les entreprises et leurs salariés. Construisons le village olympique en cohérence avec les besoins futurs »

 

Les déplacements au cœur de la problématique des JO 2024

La question des déplacements est centrale en matière d’aménagement. L’accueil des JO est une opportunité majeure pour repenser les circulations quelques soit le mode de transport. L’usage de la voiture et le trafic ferroviaire sont à réfléchir ensemble. Et l’évolution des comportements doit être anticipée. Le parc automobile a beaucoup évolué en 10 ans. Les voitures sont devenus plus performantes et écologiques. Il n’en reste pas moins que le parc a vieilli.

 

« Nous devons imaginer une économie de partage autour des transports » rappelle Jean-Claude Puerto pour répondre aux enjeux environnementaux.

 

JO Paris 2024 et Grand Paris

La place du politique est fondamentale. La Région Ile de de France (IDF) doit statuer sur son périmètre définitif et penser « large ». Son ambition est de devenir la première métropole à l’horizon 2050. Elle doit apporter des solutions d’avenir. Événement éphémère, les JO Paris 2024 impactent durablement l’économie locale en laissant place aux entreprises et à leurs salariés. La Région IDF compte bien les conserver sur son territoire.

 

« Le président de la République doit accompagner cette dynamique » rappelle Jérôme Chartier.

 

 

Synthèse des débats avec les partenaires « Gold » du Gala

Après un intermède humoristique, François Ripse – Prologis, Guillaume Savard – CBRE et Sébastien Matty – Groupe GA ont rappelé les points forts de la table ronde « en course pour l’immobilier de demain avec les JO Paris 2024 ».

 

« Les JO sont un accélérateur de projets. Pensons mobilité des personnes et des marchandises. La question logistique doit imaginer des entrepôts « intelligents » et modernes » rappelle François Ripse.

 

« Anticipons sur la rareté du foncier et structurons la société en intégrant l’émergence du e-commerce et de ses besoins en logistique » résume Guillaume Savard.

 

« Il y a trois conditions pour faire fonctionner un quartier : les transports (faire converger au moins 5 lignes), la masse critique de bureau et la réserve foncière qui doit veiller à raccorder la Seine Saint Denis à Paris à l’issue des JO Paris 2024 » précise encore Guillaume Savard.

 

« Les JO Paris 2024 sont l’opportunité du siècle ! Dans l’immobilier les contraintes s’accélèrent. Les JO aideront à trouver des solutions modernes. Le rôle des acteurs du secteur de l’immobilier est d’imaginer la vie de demain. L’immobilier est le levier essentiel de la qualité de vie et de la performance des entreprises » conclut Sébastien Matty.

 

Prix coup de cœur

Dans un appel à la modernité et à l’adaptation, c’est une association ancestrale qui a reçu le coup de cœur du Jury. Les Compagnons du devoir ont été récompensés pour les valeurs humaines qu’ils défendent :

  • S’épanouir dans un esprit d’ouverture et de partage
  • Transmettre des savoirs et savoir-faire
  • Transmettre des savoir-être

La qualité de leur travail et la maîtrise de savoir-faire ancestraux en font un maillon essentiel de la chaîne immobilière. La preuve que toute création puise ses racines dans la force d’une tradition transmise de génération en génération.

A travers cette association, ce prix coup de coeur est une reconnaissance des métiers de l’immobilier.

A l’heure où l’on parle de Smart Building, les fondamentaux du métier ont leur place face à l’émergence des nouvelles technologies. Il est certain que le « beau » aura toujours le dernier mot dans les projets d’envergure !

 

Cocorico pour le Groupe Patriarca, partenaire « officiel » du Gala de l’immobilier

 

Partenaire officiel signifie que le Groupe PATRIARCA offre une table d’honneur à ses invités. A ce titre, il a également animé les conférences en live tweet. Cette année le Groupe a été remarqué pour la qualité de son animation. Il est arrivé premier twittos de la soirée. Revivez le « Moment » du Gala de l’immobilier sur twitter sur notre compte @patriarca_group.

 

Podium des meilleurs twittos de la soirée

Pour en savoir plus :

 

Agora fonction

JO Paris 2024

Les Compagnons du devoir en quelques chiffres:

– 30 métiers dans 6 filières
– 10 000 jeunes en formation/an
– 90% des jeunes ont un emploi à l’issue de leur formation
– 6 500 salariés d’entreprise formés par an
– 28 000 entreprises partenaires
– 183 sites d’accueil en France et à l’étranger
Et un final en fanfare comme de coutume. A retrouver en son et lumière :